Actualités

[Recette] Choux de Bruxelles au lait de coco & curry doux

28 jan. 2016
"Maman, j'adore les choux de Bruxelles !"

La construction du goût est un processus sans fin... Quand je dis et répète autour de moi, en me drapant de mon expertise Nutrition Infantile, ou en citant Nathalie Rigal, ma référence préférée en matière de sociologie de l'alimentation, ou Alexandra Palao-Chaouat, mon amie Diététicienne Nutritionniste ès-néophobie de l'enfant, que les dégoûts alimentaires supposés du jeune enfant sont normaux, ont un fondement rationnel ou sensoriel, mais qu'il ne faut JAMAIS les considérer comme définitifs, je me heurte souvent à du scepticisme. Convaincre les parents de ne jamais renoncer à faire apprécier un jour, un aliment mal aimé, voire violemment rejeté, est probablement un de mes combats préférés.

Titouan m'a à nouveau offert hier l'illustration vivante qu'un enfant qui a depuis son plus jeune âge, eu un rapport de défiance vis-à-vis des ingrédients nouveaux voire un désamour franc et massif pour certains ingrédients en particulier, peut, dans le temps, réviser son jugement, et de lui-même, décider d'ouvrir son répertoire alimentaire et apprendre à aimer de nouveaux aliments.



Ne nous épuisons pas dans des confrontations contre-productives : cherchons plutôt à comprendre et analyser l'angoisse d'incorporation, à décrypter la nature du dégoût exprimé : le dégoût peut être
- sensoriel (je trouve l'ingrédient bon / pas bon en termes de goût),
- cognitif (je m'en fais une représentation mentale et cette représentation me déplaît),
- ou indirect (l'ingestion de l'aliment provoque dans mon corps de réactions indésirables)

Il ne faut pas nier ces dégoûts, mais il faut toujours garder à l'esprit que 99,9% d'entre eux ne sont pas irréversibles, et donc, ... ne jamais se résigner.

Je cite Alexandra Paolo-Chaouat : 
"L'enfant dispose d'un bagage héréditaire non négligeable,
qui sera profondément modifié, modulé, élargi
par les apprentissages sociaux et culturels
".

A nous de contribuer à ces apprentissages !

Pour cela nous avons besoin de temps, de bienveillance, d'ingéniosité, et ... de cultiver l'art de créer les conditions d'une familiarisation progressive et positive.
Je vous invite à ne jamais renoncer, toujours y croire, mais ne pas non plus vous mettre (ni lui mettre) trop de pression. Ne jamais forcer quiconque à manger ou à finir, mais toujours inviter à goûter. Les lignes de combat finissent toujours par bouger...

Avec Titouan j'use d'une très efficace technique de manipulation bienveillante (si si les 2 mots peuvent cohabiter !) : "Tu sais mon grand, quand on grandit, on change d'avis - voyons voir un peu si tu as grandi". Et il goûte - parfois en râlant, certes -, mais comme j'ai toujours eu ce discours, et qu'il a pu vérifier par lui-même que cette phrase est vraie, il est d'autant plus enclin à relever le défi : c'est une boucle vertueuse...

Bon sur ce, je vous quitte et retourne à mes combats ordinaires. J'ai un nouveau défi à relever, et non des moindres : amener mon Chéri (l'Homme, pas le fils) à aimer le foie (oui je sais : je vois grand).
44 ans de préjugés et d'images sensorielles négatives à déconstruire subtilement, amoureusement, inexorablement, machiavéliquement... Mais aujourd'hui, je me sens pousser des ailes : j'y arriverai !!

Vous trouverez ci-dessous, ma recette magique pour faire aimer les choux de Bruxelles à Titouan : à vous de voir si elle vous tente ou vous inspire !

May THE FORCE
be withYOU !!



[Recette] Dîner de bébé : polenta à croquer, sur un petit lit de purée de petits pois

23 nov. 2015
Mais que faire ce soir pour mon bébé ??
Voici une petite idée. Rapide. Ludique. Savoureuse.
Pour les plus de 12 mois, mais ajustable pour les plus petits à partir de 6 mois !


Pour 1 portion de polenta :
(Nous vous conseillons toutefois de faire de la polenta en plus grande quantité : vous pouvez en proposer au reste de la famille, ou congeler l'excédent en prenant garde de la portionner préalablement)

- 25 g de polenta
- 100 g de lait demi-écrémé
- une noix de beurre ou mieux, une huile "spéciale bébé" type Quintessence 
- un aromate au choix : thym, muscade, paprika, ... et une pincée de poivre

Mettre le lait à bouillir avec son aromatisation.
Astuce : on dit que passer la casserole sous l'eau (et la vider) avant d'y verser le lait, diminue les chances de voir le lait attacher...
Verser la polenta en pluie et remuer jusqu'à épaississement.
Verser ensuite la préparation sur une assiette recouverte de papier cuisson, sur une épaisseur de près d'1 cm, et laisser prendre.
Une fois la polenta bien raffermie, armez-vous de vos plus beaux emporte-pièce (ou d'un verre retourné pour faire un cercle tout bête mais tout beau) pour découper la polenta à la forme souhaitée. Découpez les chutes en petits cubes pour que bébé les attrape aussi avec ses petits doigts.

Pour les plus bébés de moins de 12 mois : optez plutôt pour une polenta crémeuse. Pour cela, utilisez 15 g de polenta par portion plutôt que 25 g. La texture sera plus souple et pourra être proposée à la cuillère.


Pour 1 portion de purée : 
Vous pouvez sans problème réaliser cette purée en plus grande quantité et la congeler (même en utilisant des petits pois surgelés) en petites portions prêtes à l'emploi pour de futurs repas.

- 60 g de petits pois frais ou surgelés
- 1 c. à café de crème
- quelques feuilles de menthe ou autre aromatisation (sauge déshydratée par exemple)
- environ 40 g d'eau (ajuster selon la consistance souhaitée)

Mettre de l'eau à bouillir dans une casserole. Y plonger les petits pois surgelés et les blanchir 2 minutes après reprise de l'ébullition. Egoutter, plonger dans de l'eau bien froide pour fixer la couleur. Egoutter à nouveau. Ajouter les autres ingrédients et mixer : quelques pressions suffisent pour une texture grumeleuse. Mixer plus longuement pour venir à bout des petites peaux des petits pois et obtenir une texture lisse.

Disposer la purée sur une assiette et posez vos portions de polenta sur le dessus.


Les Portions Magiques souhaitent à votre petit un Bon appétit !





[Recette] Fraisier au feuilles de menthe au chocolat

1 juillet 2015

Mon premier fraisier et ses choco-feuilles



Préparation

Retirer les feuilles de menthe de la tige en prenant soin de laisser un bout de queue le plus long possible (pour faciliter le démoulage ultérieur).

Faites fondre le chocolat au bain-marie : faire bouillir de l’eau dans une casserole, couper le feu, immerger un petit bol rempli de chocolat, laisser fondre ; au bout de quelques minutes, homogénéiser au pinceau alimentaire. À l'aide du pinceau, badigeonnez lesfeuilles de menthe (sur la face du dessus) d'une généreuse couche de chocolat fondu et laissez prendre sur une grille. Posez-les sur une grille et laissez le chocolat durcir (vous pouvez aussi les mettre au réfrigérateur).

Mélangez l’agar-agar avec le lait dans une casserole, portez à ébullition et remuez pendant 2 min. Brassez ensuite le petit suisse à part, et incorporez le mélange agar-agar / lait ; mélanger soigneusement.

Lavez, équeutez et coupez les fraises en deux dans le sens de la hauteur.

Recouvrez l’intérieur d’un ramequin de film étirable. Placez les fraises coupées sur tout le pourtour du ramequin face coupée vers l’extérieur, pointes vers le bas. Versez le mélange laitier dans le ramequin. Recouvrez et laissez reposer au réfrigérateur 30 min minimum.

Refaites fondre le chocolat restant selon le même procédé que précédemment, afin de badigeonner les feuilles de menthe d’une 2ème couche de chocolat. Laissez prendre au réfrigérateur au moins ½ heure. Puis démouler les feuilles en tirant délicatement sur le bout de la tige : les nervures de la feuille se seront "imprimées" dans le chocolat, ainsi que son parfum.



Démoulez le fraisier et ajouter les feuilles de chocolat parfumées à la menthe sur le dessus.


fraisier




[Recette] Polenta et Boulettes de boeuf sur lit d'aubergine

8 juin 2015
[Recette] Polenta et Boulettes de boeuf sur lit d'aubergine Merci à tous les parents qui sont venus nous retrouver chez Sophie la Girafe les 29, 30 et 31 mai dernier.
Voici pour tous ceux qui n'ont pas pu participer à nos ateliers culinaires ou qui voudraient découvrir ce que nous avons mijoté, une des 6 recettes pour bébé que nous avons concoctées ensemble !
A vos fourneaux !






Préparation:

Versez le lait dans une casserole et portez à ébullition. Parfumez le lait avec une épice ou un aromate (curcuma, curry, muscade…). Versez ensuite la polenta en pluie et remuez sur feu doux. Enlevez du feu la polenta dès épaississement.

Pour une polenta en texture«à découper»: (en bâtonnets, en formes variables avec des emporte-pièces)Versez rapidement dans une assiette ou un plat tapissé de papier cuisson, sur une hauteur uniforme, et laissez prendre environ 20 minutes.

Astuce: vous pouvez recouvrir d’une feuille papier cuisson pour lisser la surface de la paume de la main et homogénéiser l’épaisseur, et ne retirer la feuille qu’après refroidissement

Lavez et pelez l’aubergine (une lamelle sur deux). Coupez-la en dés de 1 cm et faites les cuire à la vapeur une dizaine de minutes, ou à l’étouffée: à couvert avec un fond d’eau pour que le légume n’attache pas. Après cuisson, mixez avec le fromage.

Dans un bol, mélangez la viande avec l’échalote finement ciselée et les herbes préalablement lavées et ciselées très finement.

Formez des boulettes à la main, faites les revenir quelques minutes à la poêle dans l’huile.

Déposez le caviar d’aubergine et les boulettes sur la polenta en soignant la décoration.


Venez concocter avec nous de savoureux petits plats pour bébé !

21 mai 2015
Venez concocter avec nous de savoureux petits plats pour bébé !
Dites, les mômans, que diriez-vous,
en ce week-end de fête des mères, 
 de nous retrouver rue de Turenne à Paris, 
pour cuisiner en notre compagnie ?


Tout au long du Week-end,
du 29 au 31 mai 2015,
Les Portions Magiques
co-animeront avec Cubes et Petits Pois
des ateliers culinaires terriblement gourmands,
sous l'ombre bienveillante de la Girafe Sophie,
qui cette année encore, ouvre les portes de sa "maison"
pour vous inviter à de nombreuses et épatantes activités :

  • cuisine pour bébé
  • clinique à doudou (pour remettre d'aplomb les doudous fatigués)
  • massage & yoga pour bébé
  • contes
  • wonder garage à poussette (pour un toilettage intégral de votre poussette)
  • "shooting" photo de pro avec Bébé
  • etc

Tous les renseignements pratiques sont ici !



Butternut, quetsche, laitue... poireau !

23 sep. 2014

Cette semaine, le nouveau venu c'est le poireau !

  • avec sa teneur en fibres et sa saveur souffrée, on le propose en toute délicatesse sous forme de potage parmentier : l'onctuosité et la douceur de la pomme de terre en font un véritable délice !




Cette semaine on profite aussi ...
  • de la rhubarbe avant qu'elle ne déserte les étals...
  • de la quetsche en plein coeur de saison 
  • de la poire (Guyot et Alexandrine), absolument délicieuse en ce moment, avec un petit soupçon de cardamome
  • du potage à la laitue, super doux et à la couleur vert tendre
  • de la purée carotte - navet, superbement équilibrée au niveau des saveurs
  • de la purée de butternut, notre compagnon de l'automne



Et pour les amateurs de viande... 

... cette semaine on a du veau bien tendre et du paleron de boeuf super fondant !
(et il y a aussi du lieu noir pour les amateurs de poisson)