D’une alimentation exclusivement lactée à la naissance, les bébés dès l’âge de 4 à 6 mois peuvent progressivement passer à une alimentation diversifiée et variée. C’est une étape fondamentale dans l’évolution du bébé. C’est le moment pour lui de découvrir de nouvelles sensations au niveau du goût, mais aussi de nouvelles odeurs, couleurs, textures, températures, etc. Quand et comment introduire de nouveaux repas pour bébé ? Quels sont les aliments à introduire ? Quels aliments faut-il éviter ? Voici quelques conseils et règles à suivre pour passer à l’action.

Qu’est-ce qu’une diversification alimentaire ?

On fait recours à une diversification alimentaire, lorsque le lait (maternel ou artificiel) n’arrive plus à couvrir les besoins nutritionnels de l’enfant. À cette étape, le bébé peut se nourrir d’autres aliments. Elle consiste donc à insérer pour bébé, des repas autres que l’alimentation lactée qu’est le lait maternel ou le lait 1er âge.

Quand commencer à insérer d’autres nourritures pour bébé ?

Il est important de déterminer l’aptitude du bébé, pour introduire d’autres repas. L’âge recommandé par l’OMS pour franchir le cap est 6 mois. Toutefois chaque enfant étant unique, les professionnels médicaux sont convenus qu’on peut commencer à diversifier les repas du bébé entre 4 et 6 mois.À partir de 4 mois, l’enfant devient curieux et manifeste l’envie de découvrir les repas consommés dans son entourage. On peut donc initier cette diversification à 4 mois sauf pour les enfants présentant des risques d’allergie pour qui l’âge recommandé est 6 mois révolus.

Comment commencer à diversifier les repas ?

Il est préférable de diversifier les repas de manière douce et progressive, surtout en ce qui concerne les bébés de 4 mois. Ainsi il faudra insérer un à un les aliments, de sorte que bébé se familiarise à ceux-ci et puisse distinguer chacun d’entre eux. Il convient à cet effet d’insérer un nouvel aliment tous les 3 jours. Cela permet également de déterminer quel aliment est à la base d’une éventuelle allergie.
Il est conseillé d’entamer la diversification par les légumes, qu’il faudra préparer sous forme de purée. Ensuite,continuer quinze jours après, avec les compotes de fruits sans sucre ajouté (purée de fruits) avant d’insérer les céréales pour enfants. Et avec le temps, insérer les féculents sans gluten et les protéines comme l’œuf, le poisson, la viande. Le mieux est de commencer avec de faibles quantités et augmenter peu à peu en fonction de la croissance et des besoins de bébé.

Quels aliments introduire ?

Il existe une multitude de légumes et fruits pouvant entrer dans la diversification alimentaire des bébés de 4 à 6 mois. Mais il convient de choisir les plus tendres pour faciliter la digestion du bébé. Ainsi le choix peut se porter sur les légumes tels que : haricot vert, potiron, épinard, carotte, courgette sans peau et sans pépin, et les fruits comme la pomme, la banane, l’orange, le melon d’eau, la cerise ; la fraise, l’abricot, etc. On peut donc en complément du lait, insérer les légumes au déjeuner et choisir de préférence les fruits de saison bien mûrs à l’heure du goûter et bien sûr en complément du lait ou d’une tétée.
Les céréales à introduire dans le biberon de bébé sont des céréales 1er âge et sans gluten, et une à deux cuillères à café suffisent pour chaque biberon.

Aliments à éviter pour les enfants de 0 à 3 ans

Lors de la diversification alimentaire, on peut introduire la plupart des légumes. Mais il n’est pas bon de commencer par ceux qui ont un goût un peu fort comme le poivron, le céleri, les navets, les radis. Les crudités, les légumes secs, les produits sucrés, les matières grasses, le lait de vache et certains produits laitiers à base de soja sont aussi à éviter avant l’âge de 1 an.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *