Bon nombre de femmes adoptent après l’accouchement, le lait en poudre comme substitut au lait maternel. Et ceci par choix ou par nécessité en raison des problèmes d’insuffisance de lait maternel. Encore appelé lait artificiel, ce lait peut remplacer soit totalement, ou partiellement le maternel. Il existe sous différentes formes, adaptées selon l’âge, les besoins, et les carences du nourrisson. Et pour faire son choix, il est important de s’enquérir des diverses caractéristiques dont il dispose.

Réglementation concernant le lait infantile

Il existe une réglementation stricte et précise concernant le dosage des éléments entrant dans la composition du lait pour bébé. Depuis des décennies, il y a une évolution remarquable dans la constitution du lait en poudre bébé. En effet, il y a eu des améliorations faites au niveau du lait infantile dans le but de l’assimiler au lait maternel ; mais aussi pour combattre les affections digestives (coliques, constipation) et pour prévenir l’éruption de certains troubles (allergies) chez le nourrisson.

Composition du lait en poudre pour nourrisson

Il s’obtient à partir du lait de vache, que l’on transforme dans le but de l’apparenter au lait maternel. Cette transformation se fait en équilibrant des diverses variétés de protéines et en diminuant les sels minéraux. On y ajoute ensuite du fer, du zinc, du calcium et certaines vitamines (A, B, K et D etc.) indispensables pour apporter au nourrisson tous les nutriments dont il a besoin.
Pour les nourrissons nés à terme le lait en poudre à adopter est classique, mais il y a aussi des laits spécifiques (hypoallergéniques) pour les bébés dont les parents présentent des allergies. D’autres laits qu’on appelle « pré »sont faits pour les bébés nés avant terme (prématurés). Dans ce cas, la composition du lait se fait avec une plus grande quantité de protéine, toujours pour un apport correspondant aux besoins nutritionnels du bébé.

Les différents types de lait en poudre pour bébé

Le lait infantile est essentiel pour la croissance du nourrisson. On peut le classer en trois catégories en fonction de l’âge du bébé à savoir : lait premier âge, lait de suite et lait de croissance.

Le lait premier âge

Ce lait en poudre bébé est destiné au nourrisson dès sa naissance jusqu’à 6 mois ou plus. Dans les cas où maman opte pour une alimentation exclusive en lait artificiel. Toutefois, l’OMS recommande plutôt un allaitement maternel exclusif tant que la mère est capable d’allaiter. Et ce, même si le lait premier âge se rapproche de la composition du lait maternel. On en distingue trois sortes selon le genre de protéines. Il y a la préparation avec les protéines de lait de vache, les préparations à partir d’hydrolysats partiels faites pour les nourrissons prédisposés aux allergies et celles réalisées à base de protéines de soja pour les nouveau-nés allergiques aux protéines de lait de vache. Ces derniers sont différents des laits de soja classiques qui sont déconseillés aux enfants de moins de 3 ans.

Le lait 2ème âge

Le lait en poudre 2ème âge est moins proche du lait maternel et convient aux bébés de 6 ou 7 mois. On l’appelle également lait de suite s’il est préparé à base de protéines de lait de vache. Il intervient dès que l’enfant commence à prendre au moins un repas complet par jour et non lacté. C’est-à-dire que ce lait assure la transition entre le lait 1er âge ou le lait maternel et une alimentation variée. Il ne peut remplacer exclusivement le lait maternel ou le lait 1er âge, et ne doit jamais être introduit avant 4 mois.

Les laits de croissance

Le lait de croissance est un lait en poudre recommandé aux enfants de 1 an à 3 ans. À cet âge, l’alimentation de bébé est la même que celle de la famille. Et les laits de croissance conviennent parfaitement à l’enfant puisqu’ils sont riches en fer et ont des teneurs considérables en acides gras, en vitamine D et en calcium, zinc, et beaucoup d’autres vitamines.
NB : il est déconseillé de donner du lait de vache aux bébés de moins d’un an, car il ne répond pas aux besoins nutritionnels de l’enfant et peut entraîner des troubles digestifs chez celui-ci. Pour les enfants de 1 an à 3 ans également, le lait de croissance demeure préférable au lait de vache, car ce dernier est très pauvre en fer et ne renferme pas assez de bonnes graisses (graisses insaturées).

Le lait maternel vs lait artificiel

Il n’est plus à prouver que le lait maternel demeure la meilleure alimentation pour bébé surtout lors des premiers mois. Bien qu’il y ait une évolution dans la composition du lait en poudre bébé 1er âge, il ne saurait égaler en aucune manière le lait maternel. En effet, ce dernier contient de nombreuses propriétés favorisant la formation du cerveau et du système immunitaire et digestif de l’homme. Ainsi, les propriétés protectrices du lait maternel permettent de lutter contre les cas d’infections chez l’enfant. Et ceci grâce à la production de globules blancs et d’anticorps que produit l’organisme de la mère. Il est donc à privilégier sauf cas exceptionnel de maladie de la mère ou tout autre problème mettant en péril la vie du bébé. Dans ce cas précis, le médecin se chargera lui-même de vous préconiser la prise du lait artificiel 1er âge par votre bébé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *